Bilan professionnel et personnel

Quand on fait le bilan de sa situation professionnelle et que vient l’envie de changement, tout naturellement on pense à faire un bilan de compétences pour envisager les projets futurs. Le terme même de bilan de compétences me semble inadapté ; je préfère parler de bilan de situation personnelle au travail. Quand naît un désir de changement c’est bien le signe que l’on n’est plus en phase avec son métier ou du moins son environnement professionnel.

Les compétences ne doivent pas être un frein au changement dans la mesure où à travers la formation on peut à tout moment monter en compétences ; la difficulté se situe donc ailleurs : trouver cette nouvelle voie qui nous conviendra le mieux. En cela une introspection qui s’appuie sur un accompagnement sérieux permet de de faire le lien entre la personnalité, les aspirations professionnelles et la situation personnelle.

Ce n’est qu’en tenant compte de ces trois critères que la transition professionnelle sera réussie. En omettre un dans le processus reviendrait à accepter d’être en souffrance sur ce point par la suite. Pour illustrer le propos, il suffit d’imaginer une personne qui ne prend en compte que l’aspect professionnel dans ce projet de transition et qui négligerait l’aspect personnel ou familial ; immanquablement il y aurait un risque que son confort personnel ou familial soit troublé et qu’au final le projet professionnel en pâtisse également.

En cela le professionnel de l’accompagnement apporte un regard différent et désintéressé qui favorisera la réussite du projet.